Publications

Rapports

Repenser le travail et faire converger les protections pour réconcilier tous les actifs
Nouveauté

La France décide enfin de rompre avec la vieille idée que l’activité indépendante est une exception réservée à certains domaines ou à certaines activités. Le travail indépendant et l’entrepreneuriat sont désormais regardés positivement par nos concitoyens. Ils sont devenus une chance, une fierté, un espace de liberté qui, loin de se développer au détriment du modèle salarié, est venu utilement prendre une place de levier incontournable au service de la croissance, du développement ou de la sociabilisation de nos territoires.

Fort d’une analyse complète de ce que travailler veut dire aujourd’hui (dans ou en dehors de l’entreprise), ce Rapport acte la nécessité de faire évoluer notre modèle social pour l’adapter aux nouvelles formes de travail. Il postule qu’il faut, pour cela, faire converger les protections et réconcilier les actifs afin qu’ils coexistent plus équitablement. Au lieu de multiplier les rustines ou les statuts atypiques, ce Rapport prône un alignement des couvertures sociales entre salariés et non-salariés. Plus de protections signifie cependant aussi plus de coûts. Le financement de la protection sociale de l’actif constitue ainsi l’un des défis de la prochaine décennie.

 

Attentes des parties prenantes vis-à-vis des commissaires aux comptes et évolutions possibles de la profession

Depuis de nombreuses années, la profession du commissariat aux comptes (CAC) en France connaît de grands changements qui viennent de s’achever avec la publication de l’Ordonnance du 17 mars dernier et les décrets d’application qui ont suivi.

Notre métier est à un tournant de son existence. C’est la raison qui a conduit l’Institut Messine à réaliser avec la collaboration d’Henri Nallet, Président de la Fondation Jean-Jaurès, ancien Garde des Sceaux, cette étude afin d’identifier les ambitions que la profession peut légitiment avoir pour l’avenir et, pour ce faire, de bien clarifier les attentes des partenaires et clients des commissaires aux comptes vis-à-vis d’elle, et l’image qu’elle a auprès d’eux.

 

 

L’excès d’information financière nuit-il à l’information financière ?

Ce deuxième Rapport, issu des travaux d’un groupe de travail présidé par Hervé Philippe (Membre du Directoire et Directeur financier de Vivendi) tente d’apporter un éclairage sur les raisons de la volumétrie et de la complexité de l’information financière publiée aujourd’hui par les sociétés cotées et de proposer des pistes d’améliorations pour faciliter sa compréhension et son utilisation.

Fiscalité et politiques publiques : Peut-on vraiment orienter le comportement des entreprises par l’impôt ?

Ce premier Rapport, issu des travaux d’un groupe de travail présidé par Gauthier Blanluet (avocat associé de Sullivan & Cromwell) recueille les analyses et témoignages de praticiens de la fiscalité et d’acteurs du monde économique au sujet des effets de la fébrilité fiscale française et, en particulier, sur la manière dont les entreprises s’adaptent à la loi fiscale et à ses changements.

Livres

Comprendre et évaluer les entreprises du numérique, sélection Prix Turgot 2018
Nouveauté

Des centaines de start-ups numériques sont créées chaque année et ce sont aujourd’hui les entreprises du numérique qui dominent les classements mondiaux des plus grosses capitalisations.

Ce phénomène nouveau interpelle l’économiste, le financier d’entreprise, l’évaluateur et tous ceux qui s’intéressent à l’économie numérique. François Meunier apporte des pistes de réponses aux différentes questions qu’il suscite :

  • Quelles sont les clés économiques de ces entreprises ? Pourquoi réussissent-elles ?
  • Comment le monde du venture capital analyse-t-il le potentiel des start-ups ?
  • Comment le marché évalue les entreprises numériques déjà viables et en croissance ? Que vaut, par exemple, Amazon, qui n’a commencé à gagner de l’argent qu’après 14 ans d’existence et dont la profitabilité est encore très faible ?
  • Quelle est la conséquence de la révolution numérique sur la valeur des entreprises « traditionnelles » ?

https://www.editions-eyrolles.com/Livre/9782212568486/comprendre-et-evaluer-les-entreprises-du-numerique

http://www.ihfi-turgot.com/images/Turgot2018/TURGOT%20plaquette%202018.pdf

Recueils

Taux d’intérêt négatifs – Douze regards

L’Institut Messine s’est penché sur les causes et les conséquences d’un phénomène extrêmement spectaculaire et cependant à ce jour très peu exploré : l’apparition de taux d’intérêt négatifs. La question, parce qu’elle comporte des dimension multiples, est éclairée dans ce Recueil sous douze angles différents : banquiers commerciaux, directeurs financiers d’entreprise, émetteurs souverains, hommes de marché, juristes mais aussi, bien sûr, économistes, responsables de la gestion de la dette publique et banquiers centraux ont chacun et sa lecture, et sa pratique des taux d’intérêt négatifs, et c’est justement en les donnant toutes à voir que l’on peut coller au plus près à cette si singulière réalité.

Notes

Les chiffres dans le débat public : vérités et mensonges

L’économiste et statisticien Jean-Marc Daniel analyse dans cette Note pour l’Institut Messine l’utilisation du chiffre dans le débat public. Aujourd’hui, le chiffre est en effet partout. Décideurs et commentateurs de l’économie ne peuvent plus s’en passer, il est devenu l’un des arguments de débat les plus prisés, l’ingrédient clé d’un raisonnement qui se veut probant.

Pourtant, bien que la statistique soit devenue une branche des mathématiques très élaborée et puisse être considérée à ce titre comme incontestable, son utilisation peut parfois conduire à des contre-sens, contre-sens de bonne foi… ou contre-sens délibéré de la part de ceux qui utilisent les chiffres ou se réfugient derrière eux. Jean-Marc Daniel dresse, dans cette Note préfacée par Didier Migaud (Premier président de la Cour des comptes), un panorama des différents pièges tendus à ceux qui analysent les données chiffrées.

Norme et Jugement sont-ils compatibles ?

Jamais auparavant les hommes n’ont été soumis, dans leur vie professionnelle, comme dans leur quotidien, à une telle pression normative… menaçant leur capacité de jugement. L’Institut Messine explore le rapport que le jugement entretient avec la norme à l’aide de références à l’histoire de la pensée et apporte des pistes pour rétablir des zones d’exercices pour le jugement individuel des professionnels.